Christophe, traumatisé crânien grave suite à un violent choc à la tête sur un chantier

« En mars 2008, je travaillais en alternance et j’effectuais des études en génie civil. J’ai été victime d’un grave accident du travail sur un chantier de Travaux Publics, j’ai reçu un violent choc à la tête par un godet de pelle mécanique, qui m’a plongé dans le coma durant un mois. Je suis devenu à partir de ce 13 mars 2008 un traumatisé crânien grave et ma vie a basculé en un millième de seconde… mais aussi celle de mes parents, mon frère et ma sœur.

 Après un an d’hospitalisation, de nombreuses opérations et beaucoup de persévérance, j’ai pu retrouver une certaine autonomie ce qui me permet maintenant d’avoir des projets pour l’avenir.

Je suis maintenant à l’E.S.A.T.  Hors Mur de Bourg en Bresse depuis septembre 2015 pour me réinsérer professionnellement et j’ai un appartement sur Bourg en Bresse. Je dois donc gérer tout le quotidien : courses, cuisine, vaisselle, ménage, etc. Mes parents s’occupent de mes papiers administratifs car je n’y arrive pas encore tout à fait et ils viennent régulièrement me voir pour me soutenir et m’aider.  

Au départ, je pensais pouvoir me gérer seul mais je prends conscience à ce jour que je n’y arrive pas encore complètement. Je suis souvent fatigué alors que je me couche tôt. J’ai en fait les symptômes d’un traumatisé crânien : je suis aphasique, j’ai des problèmes avec ma mémoire présente, trop de bruit me perturbe… mais je me bats au quotidien pour aller au-delà de mes problèmes. Je suis comme le slogan de l’AFTC (Association des Familles de Traumatisés crâniens et Cérébro-lésés) « Pas tout à fait le même, Pas tout à fait un autre » et c’est à moi de me reconstruire jour après jour. Par contre, j’ai compris maintenant que j’ai un besoin impératif d’un soutien extérieur ce qui ne m’empêche pas d’aller de l’avant et d’avoir une vie bien remplie même si ce n’est pas celle que j’avais prévu avant mon accident : j’ai retrouvé mon permis de conduire ce qui est pratique pour les courses, j’ai de nouveaux amis avec qui je fais des sorties, j’aime cuisiner de vrais plats traditionnels, je fais du vélo et de la trottinette, je suis au CA (conseil d’administration) pour la gestion du GEM (groupe d’entraide mutuelle) «Au Va et Vi’Ain », j’ai fait quelques stages en entreprise… Bref, je suis bien occupé avec une vraie vie sociale et c’est pour cela qu’il ne faut rien lâcher et se battre au quotidien même si ce n’est pas tous les jours facile.

Bien sûr, ce n’est pas la vie que je pensais faire avant l’accident mais j’ai le sentiment que celle d’aujourd’hui est tout aussi riche en évènements et rencontres… La vie est sympa si on la prend par le bon bout ! »

OwnerCommentaire