Les revenus de capitaux placés ne compensent pas le préjudice de retraite

Le Tribunal de Grande Instance de Niort a suivi l’argumentation du cabinet Jehanne COLLARD et associés en rejetant l’argumentation d’une compagnie d’assurance qui estimait que les revenus issus du placement du capital perçu par une victime lui procureraient une retraite.

A la somme de près de 600 000 euros allouée au titre de la perte de gains professionnels futurs le Tribunal, accédant à notre demande, a alloué à une jeune victime une somme de 150 000 euros complémentaire destinée à couvrir la perte de ses droits à la retraite.