Indemnisation intégrale du préjudice

Le Tribunal de Grande Instance de Versailles a alloué plus de 2, 5 millions d’euros à un jeune homme atteint d’une paraplégie suite à un accident de la route, suivant en cela notre cabinet qui sollicitait une réparation intégrale du préjudice subi..

Un préjudice professionnel total.

Le Tribunal a tout d’abord fait droit à notre demande tendant à considérer que la victime ne pouvait plus travailler

Alors que nous considérions que la jeune victime ne pourrait plus travailler du fait de sa paraplégie, l’assureur adverse considérait au contraire qu’il persistait une capacité de travail.

Nous avions rappelé les contraintes médicales quotidiennes d’un paraplégique (massages, étirements, sondages, exonérations fécales etc..) et les exigences architecturales liées à la circulation en fauteuil.

Suivant notre raisonnement le Tribunal a procédé à l’indemnisation de la victime en retenant l’existence d’un préjudice professionnel total.

Une indemnisation intégrale des aides techniques

Très sportif avant l’accident, la victime sollicitait la prise en charge des aides techniques lui permettant de poursuivre du mieux possible ses activités.

Accédant à nos demandes le Tribunal a retenu la prise en charge, outre un fauteuil classique, d’un fauteuil électrique tout terrain, d’un fauteuil de sport, d’un fauteuil de ski et d’un fauteuil pour le Hand Ball