Réparation intégrale du préjudice de la victime : 900 000 euros

Actualité Juridique

La victime n’est pas tenue de limiter son préjudice aux estimations faites à la demande de l’assureur.

Le cabinet Jehanne COLLARD et associés a obtenu gain de cause devant le Tribunal de Grande Instance de Nanterre, juridiction devant laquelle nous défendions les intérêts d’une victime amputée suite à un grave accident de la circulation.

Dans le cadre de cette procédure, intéressant un jeune homme de 20 ans, notre cabinet avait formulé des demandes concernant l’acquisition de prothèses permettant les activités sportives mais également la baignade.

S’agissant d’un jeune homme très sportif avant l’accident une demande avait également été formulée concernant un fauteuil roulant destiné à la pratique du basket.

La compagnie d’assurance adverse s’opposait à ces demandes, du moins pour partie, les estimant trop onéreuses ou superflues.

Dans sa décision, suivant en cela notre position, le Tribunal a estimé que la victime était en droit de faire appel au prothésiste de son choix et qu’elle n’était pas tenue de limiter son préjudice aux estimations faites à la demande de l’assureur.

Ainsi c’est une somme de près de 900 000 euros qui a été allouée à cette jeune victime.