Interview Me Jehanne Collard

3400 personnes ont trouvé la mort sur les routes en 2014, contre 3268 en 2013, soit 132 décès en plus. C'est la première fois, depuis douze ans, que ce chiffre mortifère repart à la hausse. Pour lutter contre ce fléau, le ministre de l'Intérieur a annoncé une batterie de mesures. Davantage de radars, mise à disposition d'éthylotests dans les débits de boissons nocturnes, chasse au téléphone portable, meilleure protection des passages piétons...

Les associations de lutte contre la violence routière ne jugent pas toutes les propositions pertinentes. « Une tolérance zéro, pour les jeunes, en matière d'alcoolémie, n'aura pas d'effet, assure Jehanne Collard, avocate des victimes de la route. Les accidents sont provoqués par des conducteurs qui ont 1 gramme et plus de taux d'alcool dans le sang. Ils ne seront pas sensibles à cette nouvelle restriction. »

Quant à la baisse des vitesses de 90 à 80 km/h, envisagée sur certaines départementales, elle se montre également sceptique. « Il faut adapter la vitesse à la dangerosité de chaque infrastructure routière au lieu de procéder par des limitations générales sans efficacité. » Alors que le gouvernement s'est donné pour objectif de limiter à 2000 le nombre de morts par an sur la route, d'ici à 2020, aucun doute qu'il sera attendu très rapidement au tournant.

© 2015 Pèlerin. Tous droits réservés.

MédiasPrimelis Gestion