L’assistance juridique des victimes d’accidents de la circulation relève de la seule compétence des Avocats.

Dans un arrêt rendu le 25 janvier 2017, la Cour de Cassation rappelle que le conseil en matière juridique relève du monopole des avocats. La Cour explicite que l’accompagnement d’une victime d’un accident de la route constitue une prestation de conseil juridique qui ne peut être réalisée que par un avocat Ainsi il est rappelé que les experts en assurances, les expert privés et les mandataires ne peuvent pas assister les victimes d’accidents sauf à exercer illégalement la profession d’avocat.. Ce faisant la Cour de Cassation consacre la définition même de la consultation juridique qui est une prestation intellectuelle personnalisée fondée sur l’application d’une règle de droit. Les victimes doivent savoir que la réparation du dommage corporel est une véritable discipline du droit qui doit être confiée exclusivement à un Avocat.