Affaire du Levothyrox

Maître Jehanne Collard: « les victimes du Levothyrox veulent la vérité, pas l’aumône »

Des milliers de malades de la thyroïde soignés par Levothyrox, un médicament du laboratoire Merck, souffrent aujourd’hui d’effets secondaires dévastateurs.

Un tribunal doit se prononcer aujourd’hui sur un possible préjudice d’angoisse lié à la prise de la nouvelle formule du médicament. « Je regrette qu’on entraîne les victimes du Levothyrox dans cette aventure », réagit Maître Jehanne Collard, avocate spécialisée dans le droit des victimes. « En mettant en cause le seul défaut d’information sans s’interroger sur les conditions de fabrication de la nouvelle formule du médicament, on ne prend pas cette affaire au sérieux. En réclamant un préjudice forfaitaire, on ne tient pas compte des séquelles réelles de chaque victime. » 

« On ne devrait pas bafouer ainsi le droit des victimes. Les patients du Levothyrox veulent la vérité, pas l’aumône. Où a été fabriqué la nouvelle formule du médicament ? Des impuretés se sont-elles introduites lors de la fabrication ? Pourquoi s’est-on contenté d’une étude de bio-équivalence avant la commercialisation ? Les réponses à ces questions se jouent devant le juge d’instruction du pôle santé de Marseille. Et elles sont essentielles pour une indemnisation complète des victimes ».

Me Jehanne Collard